Femmes Accrochées, de A-P. KORENBERG. 18 mai – 7 juillet 2017. vernissage 18 mai à 19:00

La jeune galerie DerniersJours propose, pour sa seconde exposition, les pastels et huiles d’ Alain Patrick KORENBERG.
Après une longue traversée du désert, APK / Alain Patrick KORENBERG nous offre un accrochage très dense de ses femmes, pastels et huiles, qui l’ont entouré depuis l’enfance. Il situe son travail dans une approche dite « déstructuralisée », « après avoir travaillé le trait de façon académique je m’en suis libéré pour laisser passer un travail plus du corps que d’esprit »

Baigné des influences des expressionnistes d’Europe centrale, A P Korenberg maintient dans ses abstractions un détail figuratif, point d’ancrage pour ne pas basculer comme il le dit dans les zones d’ombre, « ce n’est pas de l’abstrait figuratif, mais pour arriver là c’est un peu casse gueule parce que ça amène à des endroits où il ne faut peut-être pas aller »
Son monde disparu, APK a tenté de le prolonger, travaillant aux Beaux-Arts, l’American Center et à la Grande Chaumière. Ne trouvant pas à Paris l’écho suffisant à son travail, il s’est tourné vers l’Allemagne où sa peinture a été mieux accueillie.
Depuis 20 ans Korenberg s’est enfermé : « Je me suis mis à la fenêtre et j’ai regardé le monde défiler »
Aujourd’hui il prend le risque de présenter à nouveau son travail. On l’accompagne, il vous attend …

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :